Retour

domotech: Quelles tendances pour le Facility Management?

Texte: Monika Schläppi 14.10.2020

Dans la dernière édition du FM Monitor, pom+Consulting SA présente les dernières informations sur le marché suisse du Facility Management. Plus de 150 experts issus de l'économie immobilière suisse ont été interrogés. Les partenaires de coopération sont l'ETH Zurich, l'EPF Lausanne et la Haute Ecole Spécialisée de Zurich (ZHAW).

Le FM Monitor englobe deux études indépendantes : le «Benchmark FM Monitor» avec les chiffres-clés actuels de l'immobilier et l'« Analyse des tendances FM Monitor» avec les principales tendances du marché FM. Les repères montrent l'évolution des coûts de gestion, d'administration et d'exploitation ainsi que des données foncières. Ces indicateurs se basent sur plus de 12000 immeubles d'une superficie totale d'environ 54 millions de m2 et de coûts d'exploitation de CHF 6,14 milliards. L'analyse des tendances examine les sujets qui occupent le marché et influencent l'avenir. Les résultats sont analysés en fonction de différents rôles, formes d'organisation, régions et secteurs d'activité.

Les facteurs de coût

Les principaux facteurs des coûts d'exploitation sont le type d'utilisation, l'âge, la taille et l'emplacement de la propriété. Du point de vue des propriétaires et des coûts annexes, l'usage résidentiel est le plus cher, tandis que la catégorie des soins et de la santé est la plus importante dans le cas des propriétés d'entreprise. Les nouvelles propriétés ont les coûts d'exploitation les plus bas, principalement en raison de la baisse des coûts de chauffage. Conformément aux objectifs de réduction des émissions de CO2, de plus en plus de systèmes de production de chaleur économes en ressources sont installés et l'isolation thermique est optimisée. Des économies d'échelle peuvent également être identifiées : les grandes propriétés sont beaucoup moins chères à gérer que les petites. Les différences régionales sont dues aux conditions-cadres juridiques telles que les impôts fonciers, le niveau des salaires ou les conditions climatiques. Malgré des conditions-cadres immuables, il existe de nombreuses possibilités d'économiser des coûts. La professionnalisation de la gestion des fournisseurs, l'optimisation des compétences des clients et la révision des contrats de niveau de service et des concepts internes de l'entreprise, par exemple, présentent un grand potentiel. Une analyse des coûts des immeubles de placement montre que les facteurs sont comparables à ceux des immeubles qui ne sont pas détenus à des fins de placement. Les bâtiments d'après-guerre et les cantons de Suisse occidentale et méridionale s'avèrent critiques, les grands immeubles présentent des économies d'échelle et les immeubles d'habitation entraînent des coûts plus élevés.