Retour

Produit

Le BIM en Suisse - Peu de gens en connaissent les potentiels

12.12.2017

Zurich, le 11 décembre 2017 : pom+Consulting SA, une société suisse de conseil active dans le domaine de l'immobilier, des infrastructures et des organisations, a enquêté sur l'utilisation et l'acceptation du BIM en Suisse pour le compte de la Chambre des conseillers indépendants en maîtrise d’ouvrage KUB. Le résultat est décevant : seul un tiers des 402 répondants - tous représentants des différents secteurs de l'industrie immobilière - travaillent avec le BIM et ils ne profitent pas de toutes les opportunités offertes par cette méthodologie.

La confusion au sujet du BIM commence par la compréhension : plus de 50% définissent le BIM comme l'utilisation d'un logiciel ou comme une intégration de bases de données pour construire des modèles. La majorité d'entre eux ne savent pas que le BIM garantit la qualité des bâtiments grâce à des processus et des données optimaux tout au long du cycle de vie. Cependant, le BIM n'est pas une utopie, mais déjà une réalité et son importance va s’accroître à l'avenir. La moitié des personnes interrogées qui n'utilisent pas encore le BIM souhaitent introduire la méthodologie dans leur entreprise : 45% souhaitent le faire dans les deux prochaines années, 31% dans les trois ans. Un quart d'entre eux seront déjà actifs dans les douze prochains mois. L'introduction du BIM doit être mise en œuvre principalement par les salariés de l'entreprise: 80% des personnes interrogées prévoient de suivre des formations. 54% font appel à des experts BIM externes et 33% vont s'associer à des partenaires de projets.

Les constructions neuves, les immeubles commerciaux et résidentiels ainsi que les projets à partir de
CHF 50 millions sont réalisés avec le BIM.

Aujourd'hui, le BIM est principalement utilisé pour les bâtiments neufs, notamment dans les secteurs commerciaux, résidentiels et de la santé. Le BIM joue un rôle secondaire dans le réaménagement, la gestion, la rénovation ou dans les bâtiments déjà existants. Autre résultat de l'étude : Plus le projet est important, plus l'utilisation du BIM est fréquente. Le BIM est rarement utilisé pour des projets de petite taille (jusqu' à CHF 1 million). En revanche, pour les projets de CHF 50 millions et plus, le BIM est utilisé à plus de 60%.
75% des personnes interrogées comptent sur le BIM parce qu'il correspond à leurs propres normes de qualité et d'innovation, tandis que 60% espèrent améliorer la qualité des projets. Environ 50% utilisent le BIM pour minimiser les problèmes d'interface. Étonnamment, l'utilisation de données intégrées tout au long du cycle de vie n'est pas au centre des préoccupations, ce qui constitue généralement un des principaux arguments en faveur de l'utilisation du BIM.

Coûts réduits, réalisation des projets plus rapide

Avec le BIM, les coûts peuvent être réduits : 50% des répondants ont constaté une réduction des coûts, et pour un peu moins d'un cinquième d’entre eux, ils ont même baissé de plus de 20%. Les raisons invoquées sont une meilleure utilisation des ressources, une plus grande efficacité et moins d'erreurs dans toutes les phases du projet. Un autre avantage du BIM est le raccourcissement de la durée du projet : 60% des utilisateurs du BIM interrogés sont en mesure d'achever leurs projets plus rapidement, et un cinquième d'entre eux réalisent même un gain de temps de plus de 20%. Une meilleure compréhension du projet de la part de toutes les parties concernées, des processus plus efficaces et des données cohérentes tout au long des phases du projet confèrent cet avantage. 

L'étude complète, avec tous les résultats, peut être téléchargée gratuitement. 

Pour plus d’information

pom+Consulting SA
Dr. Peter Staub, CEO
Technoparkstrasse 1, 8005 Zürich

peter.staub@pom.ch
Téléphone +41 44 200 42 00